L’apaisement réside en chacun de nous. Dalaï Lama 


Trouver la bonne posture pour une séance de Méditation est très important car cela permet au corps de se détendre et à l’esprit d’être paisible.

La Méditation peut se pratiquer assis par terre, à genoux ou assis sur une chaise. Il faut avant tout chercher la verticalité sans tension. La colonne vertébrale doit être posée correctement afin de laisser la cambrure naturelle se faire au niveau de la 5ème lombaire pour qu’il n’y ait pas de tensions musculaires.
  • Assis par terre sur un zafu (coussin) : la hauteur du coussin est importante et dépend de la souplesse des hanches et du bassin de chacun. Lorsque l’on débute il est parfois préférable d’opter pour un coussin plus haut. Il peut être rempli de sarrasin ou de kapok, et être plus ou moins dense. Il peut aussi être rond ou en demi-lune. Il faut s’installer à l’avant du coussin de façon à ce que le bassin opère une inclinaison vers l’avant et que les genoux se rapprochent du tapis. La colonne vertébrale se met alors en place naturellement. La posture est comme un plan incliné en 3 points : les deux genoux au sol et le périnée au milieu du coussin. Le menton est parallèle au sol, la nuque est dégagée.
  • À genoux sur un banc de méditation : on cherche la même posture sur le banc de méditation. Le choix du banc plutôt que du coussin dépend de chacun ou du jour. Il est important de trouver le type de banc qui vous convient le mieux. Il existe des bancs assez différents avec 2 pieds ou 1 pied fixes, mais également avec un seul point d’appui central, ce qui permet au bassin de faire des micro mouvements très confortable pour le dos (il s’agit du banc Zenimov que j’ai et que je recommande vivement).
  • Assis sur une chaise : ceci est la solution pour les personnes dans l’impossibilité de s’asseoir sur le sol. l’important est de s’assoir de manière à ce que le dos ne soit pas appuyé au dossier de la chaise, ceci afin de garder une posture active. Il faut légèrement creuser le bas du dos en inclinant le bassin vers l’avant et garder le dos relâché. Les hanches doivent être légèrement plus hautes que les genoux, les pieds parallèles bien posés à plat sur le sol.

Les yeux durant la méditation sont soit mi-clos, le regard bas étant posé à une distance d’environ 1 mètre, soit fermés. Il existe différentes traditions et donc différentes façon de faire. les yeux fermés ont tendance à vous amener dans une forme de torpeur ou d’assoupissement, les yeux mi-clos à vous garder dans une forme d’agitation ou de distraction. C’est l’expérience qui finira par guider vos choix.

Les mains sont posées elles aussi de différentes manières, ces positions des mains sont appelées des mudras, il en existe un certain nombre. Les mains peuvent être l’une sur l’autre devant le bassin paumes vers le ciel la main droite posée sur la main gauche. Ou encore à plat sur les genoux, mais également retournées vers le ciel le pouce touchant l’index avec les autres doigts libres. Là aussi c’est selon les traditions et ce que vous sentez être juste pour vous.

Prendre le temps de trouver la bonne manière de se positionner, quelque soit la formule choisie, reste le gage d’une Méditation calme et tranquille, ce qui est fondamental pour cette pratique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *