Voici quelques phrases tirées de la récente conférence de Colette Poggi, indianiste-sanskritiste, spécialiste de la philosophie indienne et de l’art des Mantras.

Le mantra est comme le souffle, il est toujours nouveau, sa pulsation est toujours nouvelle.

L’eau est une métaphore de la parole, celle-ci doit résonner et être fluide comme l’eau qui coule, pure, apaisée et tranquille. Le mantra aide à faire de son esprit quelque chose de limpide comme l’eau courante.

On pourrait définir ainsi le mantra :

C’est une énergie cosmique qui a pris la forme d’un phonème afin que nous puissions l’utiliser au travers du véhicule qu’est notre corps grâce au souffle et au son, notre corps étant un écrin de métamorphose.

Au travers du mantra nous ne sommes plus sourd. Peut-être est-ce un antidote à notre souffrance du moment …

Le sanskrit étant une langue sacrée, on peut imaginer que nous sommes capables de raisonner à ces formules mystiques qui viennent nous transformer. Par l’écoute subtile, on se met à l’écoute de l’infini. Le souffle est en nous, nous sommes dans le souffle.

Derrière le geste, le souffle, le son, nous devenons une parabole. Ceci est l’art du mantra.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *